Le cannabis et les jeunes : en chiffres

Les Néo-Brunswickois ont des opinions divergentes au sujet des pours et des contres de la légalisation du cannabis, mais toutes nos opinions devraient être basées sur des faits. Voici ce que nous savons présentement sur l’usage du cannabis chez les jeunes au Nouveau-Brunswick.

 

JEUNES QUI ON ESSAYÉ LE CANNABIS


Environ 1 jeune sur 5 (6e à 12e année) a essayé le cannabis dans les 12 derniers mois.

  • 19 % : proportion globale pour le N.-B.
  • 14 % : proportion dans les districts francophones
  • 21 % : proportion dans les districts anglophones
  • 33 % : la proportion à Perth-Andover, la plus haute de la province
  • 13 % : la proportion à Dieppe, la plus basse de la province 

TENDANCE AU FIL DU TEMPs

Le pourcentage de jeunes qui essaient le cannabis baisse

  • de 33 % à 19 % : les jeunes qui ont essayé le cannabis dans les 12 derniers mois, de 2009-2010 à 2015-2016

 

RISQUES DE SURDOSE ACCIDENTELLE

 

Les produits comestibles au cannabis posent un risque accru de surdose accidentelle puisque leurs effets se font ressentir plus tardivement que ceux du cannabis fumé. Les utilisateurs pourraient surconsommer pour tenter d’accélérer le processus et ainsi faire une surdose accidentelle.

  • Quelques minutes : le temps  pour ressentir les effets du cannabis fumé 
  • Quelques heures : le temps pour ressentir les effets du cannabis consommé en produits comestibles 

Pour en savoir plus sur les risques additionnels du cannabis chez les jeunes, ainsi que de l’information sur l’utilisation du cannabis selon la géographie, téléchargez notre résumé graphique

 

 

Partagez cet article