Un projet de recherche à Rouyn-Noranda vise à permettre aux aînés en milieu rural de rester chez-eux

Le projet Vivre et vieillir ensemble dans nos quartiers ruraux comporte trois phases: l’implantation du travail de milieu auprès des ainés des quartiers ruraux, la recherche-action participative et un forum citoyen avec mise en œuvre collective des actions identifiées. Les résultats indiquent que les aînés choisissent de demeurer dans les milieux ruraux pour des avantages liés au mode de vie. Ils ont aussi démontré un fort sentiment d’appartenance à leur milieu rural, à la présence de repères et à la possibilité de s'appuyer sur un réseau de soutien. L’accès à la nature pour les loisirs et la tranquillité ont aussi été identifiés comme des facteurs à considérer. La recherche souligne que la présence de services et de ressources est une condition essentielle pour le maintien des personnes ainées dans les secteurs ruraux (dépanneur, station-service, point de service du CLSC, services d’entretien ménager). D’autres principaux enjeux sont l’accès aux services sociaux et de santé, mais aussi la dévitalisation de certains milieux ruraux qui diminue les services et la main-d’œuvre. Dans la troisième phase, le comité de recherche espère créer un mouvement de mobilisation et de solidarité où l’ensemble des acteurs seront appelés à contribuer, à soutenir et à co-construire le « Vivre et vieillir ensemble dans nos quartiers ruraux ».
Aussi:
Appel à la communauté pour aider les aînés à vivre et vieillir en santé en milieu rural - Radio-Canada

Lire l'article