Un candidat au CA du réseau de santé Vitalité propose l’utilisation des patients partenaires

Au lieu de laisser les gestionnaires et des élus deviner ce que les patients veulent, le Dr Louis-Marie Simard propose que la province inclut des représentants des patients dans les prises de décisions touchant le système de santé. Dans certains cas, explique-t-il, la participation des patients a amélioré les soins, a aidé le système de santé à éviter des erreurs et a diminué les coûts. Par exemple, au Québec, un patient partenaire qui a contracté la polio durant son enfance parle au nom de patients depuis une quinzaine d'années. Il a aidé le centre universitaire de santé McGill à Montréal à mettre sur pied un programme d'autogestion de maladie chronique. Il a aussi fait partie de son conseil d'administration. Ce dernier croit qu'il faudra d'abord démontrer au N.-B. les avantages d'intégrer les patients partenaires au processus de prise de décisions alors que la province mène une réforme de la santé. Il propose des conseils pour la création d’un réseau de patients partenaires au lieu de deviner ce que les patients veulent.

Lire l'article