L'Association canadienne des libertés civiles intente une poursuite judiciaire pour l'accès à l'avortement au N.-B.

Le N.-B. fournit les services pour un avortement dans trois hôpitaux, mais ne couvre pas le coût de la procédure si elle est pratiquée dans une clinique privée. La lettre de l’association à la province indique que sa loi est discriminatoire parce qu'elle refuse aux femmes, aux filles et aux transgenres un accès équitable aux services d'avortement. Au Canada, le droit à l'avortement est garanti par le fédéral, mais ce sont les provinces qui doivent gérer et financer la procédure. Ottawa était passé à l'offensive au mois de mars dernier pour défendre le droit des femmes en retenant une partie des transferts fédéraux en raison des frais facturés aux patientes. Ces montants ont été redistribués à la province pour combattre la pandémie. Le ministère de la Santé prévient que de nouvelles déductions sont possibles si le gouvernement provincial maintient le statu quo.
Aussi:
Group launches legal action against N.B. government for greater abortion access - Canadian Press

Lire l'article